Unsplash

Se familiariser avec les niveaux de francisation

La connaissance de la langue française constitue un atout non négligeable dans le processus d’intégration des nouveaux arrivants. L’Échelle québécoise des niveaux de compétences en français des personnes immigrantes adultes permet d’établir le portrait des compétences et fournit aux acteurs et actrices impliqués dans le processus de francisation et d’intégration sociale et professionnelle un langage commun pour rendre compte de la progression des apprentissages.

À travers ce court article, Vision croisée tente ici de clarifier ce sur quoi se base l’échelle qui permet de classifier les compétences langagières chez les immigrants, un sujet récurrent dans l’actualité des derniers mois.

L’attestation des compétences en français délivrée à l’étudiant ou l’étudiante, à la fin de chaque étape du processus de francisation, constitue une valeur non négligeable dans la recherche d’emploi et l’inscription à des programmes d’études variés.

L’Échelle comporte trois stades, débutant, intermédiaire et avancé, chacun se subdivisant en quatre niveaux pour un total de 12. Les compétences évaluées sont la production et la compréhension orale, la production et la compréhension écrite.

De la première marche vers le sommet de l’échelle

Avant même qu’un ou une candidate ne soit intégré dans une classe de francisation, une évaluation de sa connaissance de la langue française est requise. Par la suite, chacun est ensuite orienté vers une classe adaptée à son niveau de scolarité, classement qui prend aussi en compte le projet d’intégration socioprofessionnelle comme mentionné dans le Programme d’intégration linguistique pour les immigrants du Ministère.

De nombreuses options sont offertes aux nouveaux arrivants qui désirent apprendre le français. Par exemple, il est possible de suivre des cours à temps plein, à temps partiel, en ligne gratuitement ou en classe comme dans les milieux de travail. La durée de formation varie selon les besoins et peut aller jusqu’à 1 800 heures de formation.

Des compensations financières pour la participation sont aussi disponibles (frais de garde, titres de transport) apprend-on dans le Programme d’aide financière pour l’intégration linguistique des immigrants

À vos crayons!