Un roman de David Bouchet
La Peuplade

Souleye et sa famille arrivent du Sénégal et s’installent à Montréal. Ils veulent « devenir d’ici » ne pas se retourner. Mais tout ne se passe pas comme prévu, et P’pa se retrouve dans le sous-sol de l’appartement, où il se met à creuser un trou. Ou est-ce un puits ? Son esprit semble en transit entre deux continents. Pour Souleye, les questions fusent et les réponses n’ont pas de formes connues. Simplement, il faut reboucher la folie de P’pa.

Souleye, que sa nouvelle amie Charlotte a rebaptisé Soleil, réfléchit beaucoup et connaît le langage des yeux. Il pose un regard subtil et ouvert sur l’être humain. Par le récit de ses espoirs et de ses peurs, il nous transporte à travers l’histoire de l’humanité, « une lente histoire de dissolution et de transformation ».



Bio

David Bouchet (DaoudaToubab) est éditeur, écrivain et scénariste (La pirogue, 2012, Sélection du Festival de Cannes – Un Certain Regard). Il a passé l’essentiel de sa vie à Dakar et est ancré à Montréal depuis 2010. Soleil est son premier roman.



Critique

Soleil est un roman éblouissant, essentiel, à lire de toute urgence pour combattre la peur de la différence et s’ouvrir au monde. David Bouchet décrit de l’intérieur l’histoire – trop actuelle – de ces millions de gens qui, chaque jour, font le chemin de leur pays d’origine vers une terre d’accueil, contraints d’en apprendre vite les codes et d’abandonner une partie d’eux-mêmes, un voyage vers un eldorado dont ils attendent des jours meilleurs, mais que la dureté de la vie se charge de ramener à la réalité. Il ausculte, avec humour et sans complaisance, les souffrances liées au déracinement et les désillusions provoquées par l’exil. Servi par une langue pleine de verdeur, d’un souffle rafraîchissant, Soleil est un beau et grand roman, pétri d’humanité, de ceux qui font réfléchir, de ceux qui ne peuvent que nous rendre meilleur. D’une force poignante et bouleversante, sa lecture touche en plein cœur. Soleil, c’est le plus beau roman sur l’immigration qu’il m’ait été donné de lire.

Marie-Claude Rioux, Hop! Sous la couette